Programme 2018

Les Sacqueboutiers de Toulouse

Avec Daniel Lassalle, Jean-Noël Gamet et Frédéric Lucchi, sacqueboutes ; Jean-Pierre Canihac et Lluis Coll i Trulls, cornets à bouquin ; Florent Tisseyre, percussions ; Yasuko Bouvard, orgue positif.

« Ludi Musici » : œuvres de Scheidt, Castello, Piccinini, Falconiero, Merulla, Ortiz, Schwein, Sweelinck, Schütz.


Depuis leur fondation en 1976, Les Sacqueboutiers, Ensemble de cuivres anciens de Toulouse se consacrent à la redécouverte de la pratique des cuivres anciens et du vaste répertoire de la Renaissance, âge d’or de leurs instruments. Sélectionnés comme Ensemble de l'année aux Victoires de la Musique Classique 2008, ils ont collaboré avec les phalanges les plus prestigieuses dans un répertoire allant de la Renaissance à Mozart. Composé par Samuel Scheidt en 1620, les « Ludi Musici » (ou jeux musicaux), comportent 32 pièces où alternent danses et canzone. Les danses sont enchaînées par groupes homogènes, tandis que les six « grande Canzone » instrumentales sont composées sur des thèmes de chansons populaires. Ce recueil appartient à la musique de chambre, entre la danse de cour stylisée et le concert.

Ensemble aidé par le Ministère de la Culture et de la Communication/Préfet de la Région Occitanie, au titre de l’aide aux ensembles conventionnés et subventionné par la Région Occitanie, le Conseil Départemental de Haute-Garonne et la Ville de Toulouse. Membre de la Fevis.


Vendredi 28 septembre 21h – Église de Saint-Menoux.



Concert original en plein-air, dans la carrière de la Fauchère, à Souvigny.

Avec Daniel Lassalle, Jean-Noël Gamet et Frédéric Lucchi, sacqueboutes ; Jean-Pierre Canihac et Lluis Coll i Trulls, cornets à bouquin ; Florent Tisseyre, percussions.

Entrée libre mais pré-inscription obligatoire par mail à souvigny.festival@orange.fr, ou par courrier postal à Association Saint-Marc, BP 13, 03210 – Souvigny.
9h : accueil.
9h30 : ateliers sur l’activité de la carrière, sa géologie et la protection de l’environnement.
11h : audition musicale : Les Sacqueboutiers de Toulouse – « Europa ». L’Allemagne : Heinrich Schütz, Michael Praetorius, Samuel Scheidt, La France : Pierre Attaingnant, Pierre Phalèse, L’Italie : Andrea Falconiero, L’Espagne : Diego Ortiz, Les Pays-Bas : Tilman Susato, L’Angleterre : William Brade.


Du moyen âge à l’époque baroque, la sacqueboute a participé aux réjouissances musicales dans toutes les grandes cours européennes. Ce programme propose un tour d’Europe musical aux XVIème et XVIIème siècles à travers les œuvres les plus représentatives composées pour cet instrument.

Concert organisé en partenariat avec la société Granulats Vicat.


Samedi 29 septembre de 9h30 à 12h – La Fauchère.



Anne Page – orgue F.-H. Clicquot (1783)
avec la participation d’Alexis Droy.

Johann Sebastian Bach, L’art de la fugue.


L’Art de la fugue de J.-S. Bach, qui consiste en 14 fugues et 4 canons tous fondés sur le même sujet, est souvent considéré comme l’apogée du contrepoint savant. Comme Marie-Claire Alain dont elle a été l’élève, Anne Page en propose une lecture à l’orgue, pari particulièrement audacieux sur l’orgue historique de Souvigny, au délicat pédalier « à la française ». Son interprétation de l’Art de la fugue au Royal Concert Hall de Londres en novembre de 2017 a été saluée par la presse. Née en Australie, concertiste reconnue, Anne Page vit et enseigne depuis de nombreuses années à Cambridge.

Goûter baroque à l’auditorium Saint-Marc à l’issue du concert.


Samedi 29 septembre 16h – Église St-Pierre-et-St-Paul, Souvigny.



Les Paladins
direction : Jérôme Corréas

François Couperin, Sonates et Leçons de Ténèbres avec Jean-François Lombard et Romain Champion, ténors – 7 musiciens.


Jérôme Correas a étudié le clavecin avec Antoine Geoffroy-Dechaume et le chant au CNSM de Paris. Il a travaillé sous la direction de nombreux chefs, dans les répertoires lyrique ou baroque avant de se tourner vers la direction d’orchestre et de fonder en 2001 Les Paladins, ensemble vocal et instrumental dédié à l’exploration des œuvres lyriques des XVIIème et XVIIIème siècles, en privilégiant une interprétation fondée sur la théâtralité. Il a enregistré un dizaine de CD et se produit dans les plus grands festivals en France comme à l’étranger.


Samedi 29 septembre 21h – Besson, Église St-Martin.



Duo Coloquintes

Alice Julien-Laferriere, violon et Mathilde Vialle, viole de gambe

Louis Couperin.


Mathilde Vialle et Alice Julien-Laferrière se sont rencontrées en 2007 lors de leurs études au CNSMD de Lyon. Depuis elles ne cessent de jouer ensemble dans diverses formations. Toutes deux curieuses de découvrir ensemble de nouveaux répertoires, elles s’associent en duo : la viole de gambe et le violon offrent d’infinies possibilités qu’elles ont à cœur de partager et de faire découvrir. Les pièces pour violon et viole de gambe insérées dans un manuscrit de la bibliothèque de Wolfenbüttel, le Ludwig Partiturbuch, furent le départ de leur travail en duo. Elles ont enregistré un premier disque, Froberger en tête à tête, et, en février 2018, un deuxième disque autour de l’œuvre de Louis Couperin.


Dimanche 30 septembre 9h45 – Auditorium Saint-Marc, Souvigny.



Le Concert Spirituel, dir. Hervé Niquet

W.A. Mozart : Ave Verum Corpus, Missa Brevis, 2 Sonates d’église ; M. Haydn, « Sub tuum praesidium », Ave verum en Fa ; J. Haydn, Offertorium « Non nobis Domine », Alleluia, ext. du motet « O coelitum beati », Concerto pour orgue (2nd mouvement Adagio), Te Deum n°1 en Do M. (14 musiciens)



Claveciniste, organiste, pianiste, chanteur, compositeur, chef de chœur et chef d’orchestre, Hervé Niquet est l’une des personnalités musicales françaises les plus inventives de ces dernières années. Il crée Le Concert Spirituel en 1987, avec pour ambition de faire revivre le grand motet français. En trente ans, la formation s’est imposée comme une référence incontournable dans l’interprétation du répertoire baroque. Il se produit dans les plus grandes salles internationales et a été récompensé pour ses productions et enregistrements.

La brièveté des messes salzbourgeoises, due probablement à un officiant préférant la rapidité des offices à la pompe lourde et sans fin des grandes messes, nous permet d’en jouer deux dans la même soirée. Y adjoindre prélude, graduel, offertoire et motet de communion est un jeu d’enfant et une gourmandise de chercheur en piochant dans les ouvrages des frères Haydn, Michael et Joseph. Aucun de ces compositeurs ne tire la couverture à lui, tous trois étant concentrés à servir de leur mieux et avec tout leur art le service divin. (D’après Hervé Niquet).

Le Concert Spirituel est subventionné par le Ministère de la Culture et la Ville de Paris et bénéficie du soutien de ses Grands Mécènes : Mécénat Musical Société Générale et la Fondation Bru.    concertspirituel.com


Dimanche 30 septembre 17h – Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Souvigny.